[HOSPIMEDIA 24/06/14] : Les Pays de la Loire testent les NMR et la télémédecine

Offre de soins : La région Pays de la Loire expérimente la télémédecine et les nouveaux modes de rémunération en 2014
24/06/14 – 16h49
HOSPIMEDIA
Lors d’un point presse ce mardi 26 juin, la directrice générale de l’ARS Pays de la Loire, Marie-Sophie Desaulle, a détaillé de nouveaux chantiers dans deux domaines : la télémédecine (région pilote) et les nouveaux modes de rémunération (NMR).
En Pays de la Loire, seize projets de télémédecine sont déjà opérationnels. Parmi eux, des consultations de psycho-gériatrie sont effectuées depuis 2012 entre des Ehpad et le CH Loire Vendée Océan (Challans) et le CHS Georges Mazurelle de la Roche-sur-Yon, en lien avec le service des urgences de l’hôpital des Sables-d’Olonne. Autres exemples : la surveillance à domicile des personnes ayant des dispositifs cardiaques implantés (pacemakers, stimulateurs); la télé-expertise en dermatologie en lien avec l’URPS Médecins; ou encore le suivi d’éventuels problèmes neurologiques chez les nourrissons nés prématurément, grâce à l’interprétation d’électro-encéphalogrammes à distance. « Dans le domaine de la télémédecine, le plus compliqué n’est pas la technique mais l’expérimentation de nouveaux modes de rémunération (NMR). Ces expérimentations vont permettre de trouver des NMR à distance, ce que la réglementation ne permet pas aujourd’hui », a commenté Marie-Sophie Desaulle. L’ARS poursuivra en 2014 son soutien au développement de la télémédecine par son appel à projets annuel.
Nouveaux modes de rémunération
Deuxième axe : l’extension de l’expérimentation sur les NMR dans les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP), au nombre de 45 dans la région. En 2011 déjà, neuf maisons de santé de la région avaient rejoint l’expérimentation. En 2014, dix nouvelles maisons de santé ligériennes ont été sélectionnées sur un total de 150 à l’échelon national. Il s’agit des MSP de Saint-Nazaire et Pornic (Loire-Atlantique), Angers, Vernoil et Morannes (Maine-et-Loire), Sillé-le-Guillaume et Brûlon (Sarthe), Noirmoutier (Vendée), Ernée et Meslay-du-Maine (Mayenne). Ces structures bénéficieront donc dès cette année des ENMR rénovées. Ces expérimentations se traduisent par deux axes : l’axe « missions coordonnées », qui prévoit le versement d’un forfait pour l’activité coordonnée entre professionnels de santé libéraux et l’axe « éducation thérapeutique du patient », qui vise à rémunérer cette activité au forfait. L’objectif de ces expérimentations est d' »évaluer dans quelle mesure des modes de rémunération alternatifs au paiement à l’acte favorisent la qualité et l’efficience des soins de premier recours en incitant les professionnels à travailler différemment », indique-t-on à l’ARS. L’enveloppe annuelle régionale allouée à cette expérimentation sur les NMR est d’environ 700 000 euros.
La région Pays de la Loire a été retenue pour être l’une des neuf régions pilotes dans le cadre de l’expérimentation des NMR, prévue par la LFSS 2013. Pour 2014, une allocation budgétaire nationale de 4,1 millions d’euros sera répartie entre ces neuf régions.
Sophie Cousin, à Nantes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s